AUDITION DE L’ONF PAR LA MISSION FORÊT 🌳

 Dans Mission ForĂȘt

📣 La premiĂšre audition de la « Mission d’information sur l’adaptation au changement climatique de la politique forestiĂšre et la restauration des milieux forestiers » a permis d’échanger avec Albert Maillet, Directeur GĂ©nĂ©ral de l’Office national des forĂȘts et Nathalie Barbe, Directrice en charge des relations institutionnelles, de l’Outre-mer et de la Corse.

👉 Nous avons abordĂ© les sujets suivants :

đŸ”č Les menaces climatiques qui pĂšsent sur les forĂȘts françaises de l’hexagone et des Outre-mer, induites par l’accĂ©lĂ©ration de la hausse des tempĂ©ratures. Ce phĂ©nomĂšne met en difficultĂ© les essences locales qui peinent Ă  s’acclimater
đŸ”č L’accroissement du risque d’érosion cĂŽtiĂšre causĂ© par la disparition de la couverture vĂ©gĂ©tale, compte tenu de la recrudescence des incendies, mais aussi du fait du piĂ©tinement.
đŸ”č Les moyens mis en place par l’ONF pour accroĂźtre l’observation des milieux forestiers, Ă  l’aide de l’utilisation d’images satellites et aĂ©riennes
Les solutions envisageables au regard des menaces pesant sur les massifs forestiers, en abordant le mĂ©canisme de cicatrisation naturelle pour les espĂšces victimes d’incendies, ou le projet innovant de migration assistĂ©e pour les espĂšces touchĂ©es par la hausse des tempĂ©ratures
đŸ”čEnfin, le sujet du cas particulier des Outre-mer. L’ONF ne dispose pas des mĂȘmes moyens que sur l’hexagone pour agir sur sa politique de gestion forestiĂšre. Pourtant, les Outre-mer sont tout aussi impactĂ©s par le changement climatique avec la montĂ©e en puissance des phĂ©nomĂšnes cycloniques et les risques inhĂ©rents liĂ©s aux espĂšces invasives

👉 J’ai interrogĂ© les reprĂ©sentants de l’ONF sur :

🌳 Une proposition de la Chambre d’Agriculture de la Gironde de crĂ©er des parcelles agricoles au cƓur des massifs forestiers dans le but de les utiliser Ă  des fins de pare-feu
🐄 L’usage du sylvopastoralisme qui consiste Ă  faire pĂąturer la forĂȘt par le bĂ©tail pour exploiter les ressources fourragĂšres spontanĂ©es situĂ©es sous les arbres et limiter la propagation des feux

â†Ș Les travaux de la mission se poursuivront sur plusieurs mois afin de rencontrer l’ensemble des acteurs nationaux et locaux, publics et privĂ©s, scientifiques et ONG, associations professionnelles et d’usagers.

â†ȘïžđŸŒłđŸ”„ J’ai souhaitĂ©, en tant que rapporteure, que les membres de la mission se dĂ©placent en Gironde sur les lieux des incendies gĂ©ants de cet Ă©tĂ©.

Articles RĂ©cents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher