Rapport d’information sur le viol

 Dans A l'Assemblée Nationale, Actualités, Mes travaux

Rapport sur le viol

** Rapport d'information sur le viol **Marie-Pierre Rixain et Sophie Auconie ont présenté aujourd'hui leur rapport d'information sur le viol, qui vise à mieux cerner l'ampleur des crimes de viol, mieux identifier les difficultés à les dénoncer, mieux apprécier les modalités de la prise en charges des victimes, ainsi que le traitement judiciaire des viols dénoncés.Mes remarques à la Présidente de la Délégation #DroitsDesFemmes :Merci Madame la Présidente, encore une fois un grand bravo pour votre travail. J’ai eu le plaisir de recevoir notre Ministre Marlène Schiappa lundi sur ma circonscription, et j’avais organisé une table ronde en présence des forces de gendarmerie, de police et des associations à #Arcachon. Il a été noté l’absence des unités médico-judiciaires (UMJ) : je n’en ai pas sur ma circonscription, les gendarmes ont bien insisté sur le fait qu’il serait important que ce système se développe pour faciliter la prise en charge des victimes.Vous parliez de l’importance de la prise en charge des victimes, et d’autre part de l’éducation et de la formation des jeunes. Vous ne parlez pas des associations de lutte contre les violences faites aux femmes ; je pense qu’elles ont un rôle important à jouer – et elles le jouent sur mon territoire, dans le cadre de la prise en charge de ces victimes et de la formation. Elles vont dans les établissements scolaires parler aux jeunes collégien-ne-s et lycéen-ne-s des violences et des viols. Je crois que les associations ont un rôle très important à jouer, il ne faut pas les oublier. #DirectAN #RapportViol #NeRienLaisserPasser—Cc Ensemble avec Emmanuel Macron Haut Conseil à l'Egalité Femmes Solidaires National Solidarité Femmes Solidarité Femmes Bassin La République En Marche Gironde En Marche Audenge Lège Cap Ferret En Marche En Marche Andernos Comités en Marche Bassin d'Arcachon

Publié par Sophie Panonacle – Députée de la Gironde sur vendredi 23 février 2018

Marie-Pierre Rixain et Sophie Auconie ont présenté aujourd’hui leur rapport d’information sur le viol, qui vise à mieux cerner l’ampleur des crimes de viol, mieux identifier les difficultés à les dénoncer, mieux apprécier les modalités de la prise en charges des victimes, ainsi que le traitement judiciaire des viols dénoncés. Mes remarques à la Présidente de la Délégation #DroitsDesFemmes :

Merci Madame la Présidente, encore une fois un grand bravo pour votre travail.

J’ai eu le plaisir de recevoir notre Ministre Marlène Schiappa lundi sur ma circonscription, et j’avais organisé une table ronde en présence des forces de gendarmerie, de police et des associations à #Arcachon. Il a été noté l’absence des unités médico-judiciaires (UMJ) : je n’en ai pas sur ma circonscription, les gendarmes ont bien insisté sur le fait qu’il serait important que ce système se développe pour faciliter la prise en charge des victimes.

Vous parliez de l’importance de la prise en charge des victimes, et d’autre part de l’éducation et de la formation des jeunes. Vous ne parlez pas des associations de lutte contre les violences faites aux femmes ; je pense qu’elles ont un rôle important à jouer – et elles le jouent sur mon territoire, dans le cadre de la prise en charge de ces victimes et de la formation.

Elles vont dans les établissements scolaires parler aux jeunes collégien-ne-s et lycéen-ne-s des violences et des viols. Je crois que les associations ont un rôle très important à jouer, il ne faut pas les oublier.

Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher