Question à Monsieur Jean-Pierre Farandou – PDG de la SNCF

 Dans A l'Assemblée Nationale, Non classé
Le mercredi 02 décembre, la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire a auditionné Monsieur Jean-Pierre Farandou dont la nomination est proposée par le Président de la République aux fonctions de président-directeur général de la société nationale SNCF.
Dans la continuité du Comité de lignes TER Arcachon-Bordeaux, Sophie Panonacle a interrogé Monsieur Farandou sur la problématique du transport de vélos à bord des TER :

« En début de semaine, je suis intervenue en tant qu’ambassadrice France Mobilités dans le cadre du Comité de lignes TER Arcachon-Bordeaux organisé chaque année par la

Région Nouvelle-Aquitaine

et la SNCF. J’ai souhaité évoquer le problème de la place des vélos dans les trains.

La ligne Bordeaux-Arcachon propose en effet la solution « voyager avec son vélo ». Malheureusement cette offre ne correspond pas à la réalité des places disponibles et ne répond pas à une demande croissante des usagers qui s’inscrit totalement dans le cadre du développement des mobilités douces.
Pour rappel, la Ministre Barbara Pompili vient d’annoncer le prolongement de la prime coup de pouce vélo jusqu’au 31 mars 2021 et le lancement du programme « Objectif employeurs pro-vélo » qui soutient les employeurs publics et privés dans leur démarche de développement de l’usage du vélo pour les trajets domicile-travail.
Dés lors que prévoit la SNCF, pour mieux répondre à la demande des usagers et augmenter la capacité de transport des vélos sur le réseau TER qui transporte de nombreux usagers vers leur lieu de travail ? »
Monsieur Farandou souhaite travailler sur ces sujets pour améliorer l’offre à bord des trains.
« Train et vélo sont philosophiquement compatibles et vont dans le sens de la mobilité douce.
De nouveaux matériels régionaux existent pour aménager d’avantage de place dans les trains, les Régions peuvent opter pour ce type d’aménagement qui prévoit une vingtaine de places de vélos dans les trains.
Il faut également bien travailler les échanges, les usagers doivent pouvoir débarquer leurs vélos de manière fluide, une fois arrivés en gare. »
Retrouvez sa question ci-dessous :

Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher