Intervention dans le cadre du webinaire sur la mission « Starfish »

 Dans A l'Assemblée Nationale, Non classé
La députée, Sophie Panonancle est intervenue dans le cadre du webinaire organisé par les eurodéputés Pierre Karleskind et Catherine Chabaud, autour de la mission Starfish portée par Pascal Lamy, Président de la Mission Board for Healthy Ocean.
L’Union européenne s’est fixée pour objectif d’apporter d’ici à 2030 des solutions à 5 grands défis stratégiques, dont un consacré à la restauration de la santé de l’océan, des mers, lacs, fleuves et rivières.
Dans ce cadre, un comité d’experts réunissant des scientifiques, des représentants de la société civile et des filières économiques, a élaboré un rapport qui présente les actions à conduire d’ici à 2030 avec un point d’étape à 2025.
Le rapport « Mission Starfish 2030 » rédigé par un comité présidé par Pascal Lamy a été publié par la Commission européenne à la fin du mois de septembre
En amont, les citoyens européens ont été consultés, par exemple au mois de juin dernier, en Irlande et en Roumanie.
Un groupe de pays du Nord — Danemark, Estonie, Finlande, Norvège, Pologne et Suède — s’est également saisi du sujet pour mener une enquête conjointe.
Devant le succès de cette initiative, l’Ifremer a été sollicité par la Commission européenne, le Ministère de la mer et le Secrétariat général de la mer pour organiser une enquête auprès des Français. Cette enquête a pris fin le vendredi 27 novembre.
Elle a été largement relayée par les partenaires de la mission : Océanopolis, le SHOM, le Campus mondial de la Mer, Sorbonne Université…
Les résultats de l’enquête seront présentés lors d’une rencontre virtuelle avec Pascal Lamy, François Houllier, PDG de l’Ifremer, et de nombreuses autres personnalités le samedi 5 décembre de 10h à13h.
Cette mission est organisée autour de cinq axes :
  • Enrichir les connaissances et créer un lien émotionnel
  • Atteindre la zéro pollution
  • Améliorer la gouvernance
  • Régénérer les écosystèmes marins et aquatiques
  • Décarboner nos océans, nos mers et nos eaux
L’Union européenne a un rôle déterminant pour accompagner cette transition. Elle peut agir comme soutien aux projets innovants qui fleurissent pour décarboner notre économie maritime et la rendre plus compétitive.
Il faut bien sûr mentionner le Green Deal qui reste un levier majeur pour aller chercher des fonds et concrétiser les différents projets. En France, il y a des projets en cours qui peuvent être éligibles : le retrofit des navires ou l’optimisation des trajectoires de navigation par satellite.
Les programmes de recherches de l’Union européenne sont aussi des outils importants pour appuyer la recherche et soutenir les expéditions scientifiques, notamment dans les pôles où l’on estime que la banquise du pôle Nord aura complètement disparue en été d’ici à 2045.
La France est également pleinement mobilisée sur ces questions. La prochaine présidence française du Conseil en 2022 pourrait être un moteur pour relever ce défi. Il faut s’y préparer dès à présent, avec tous les acteurs concernés français et européens.
Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher