Comité de lignes TER Arcachon-Bordeaux

 Dans En Circonscription, Focus Circonscription
Sophie Panonacle, députée du Bassin d’Arcachon, est intervenue dans le cadre du Comité de lignes TER Arcachon-Bordeaux organisé par la Région Nouvelle-Aquitaine et la SNCF.
Elle a souhaité évoquer le problème de la place des vélos dans les compartiments.
« La ligne Bordeaux-Arcachon propose la solution « voyager avec son vélo ». Or, fréquemment le nombre de places disponibles est trop réduit pour le nombre de voyageurs qui voudraient utiliser ce service, non ouvert à la réservation.
De plus, les abonnés au Pass travail sont les principaux lésés au moment des rushs touristiques des mois d’été.
Que prévoit la Région Nouvelle-Aquitaine et la SNCF pour mieux répondre à cette demande en augmentation constante ?
Concrètement, quelles mesures sont prévues en 2021 pour augmenter la capacité de transport des vélos ? »
Voici la réponse de Renaud Lagrave, vice-président de Région Nouvelle-Aquitaine chargé des infrastructures, des transports et de la mobilité.
« On constate que le matériel actuel ne permet pas d’embarquer tous les vélos. C’est pourquoi, dans le cadre du développement des pôles d’échanges multimodaux, la Région Nouvelle-Aquitaine prend en charge 100% du coût de construction des garages à vélos sécurisés. Néanmoins, la société Bombardier étudie actuellement les améliorations à apporter aux wagons. Le but est que le dispositif de « vélos accompagnés » soit amplifié. Pour l’instant ce sont les usagers qui sont privilégiés plutôt que les vélos (1 vélo= la place de 3 à 4 usagers). »
La députée, ambassadrice de France Mobilités, entend rester attentive à l’évolution de ce dossier qui participe à la mise en oeuvre du développement des mobilités douces sur le territoire.
Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher