Bien-être des marins

 Dans Actualités, Focus Assemblée
En marge du Forum économique de Davos, pas moins de 327 acteurs du monde maritime ont signé la déclaration Neptune sur le bien-être des marins et les relèves d’équipages.
Armateurs, chargeurs, investisseurs, mais également assureurs, représentants syndicaux et ONGs se sont mobilisés face aux conditions de travail très difficiles des gens de mer suite à la crise de la COVID19.
Essentiels à la vie de notre pays et transportant près de 90% du commerce mondial, plusieurs marins connaissent actuellement des temps d’embarquement anormalement longs, une difficulté à rentrer chez eux, avec des conséquences physiques et psychologiques parfois graves.
Dès le 23 avril, j’avais alerté le ministre délégué chargé des Transports, Jean-Baptise Djebbari, sur la longueur des temps d’embarquement pratiqués depuis le début de la crise sanitaire. Cette première sollicitation a précédé deux interventions, au mois de mai, auprès de la ministre de la Mer et du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères pour demander la pleine mobilisation des moyens diplomatiques afin de résoudre cette problématique.
Si la déclaration Neptune est un signal fort d’engagement des acteurs concernés, elle devra s’accompagner d’efforts supplémentaires de la part de tous les États pour lutter contre l’épuisement à bord. La reconnaissance des gens de mer comme travailleurs clés demeure, à ce titre, particulièrement indispensable.
« Je continuerai à veiller attentivement à l’évolution de la situation de nos marins dans les mois à venir. »
Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher