TALENTS DE L’EGALITE – EDITION 2021 

 Dans En Circonscription, Focus Circonscription

Retrouvez le déroulé de la cérémonie : 

Mesdames et Messieurs, Chers amis, 

C’est dans un contexte douloureux et effrayant que nous sommes rassemblés pour cette cérémonie des Talents de l’égalité. Madame Chahinez Daoud, une femme de 31 ans mère de 3 enfants a été assassinée mardi par son ex conjoint à Mérignac. Elle a été tuée avec une arme à feu puis immolée encore vivante en pleine rue devant chez elle. Cet acte odieux soulève une émotion considérable. Se pose une nouvelle fois la question, comment aurait pu être éviter un tel féminicide ? Bien-sûr il y a la folie meurtrière d’un homme mais nous devons aussi faire le constat que notre société n’est pas encore capable de protéger toutes les femmes victimes de violences conjugales. Certes, les dispositifs ont été considérablement améliorés mais il n’en reste pas moins vrai que des failles dans leur application existent. En tant que parlementaire engagée dans ce combat, je sais qu’il nous faut poursuivre notre mobilisation collective. La lutte contre les féminicides nous concerne toutes et tous. Je vous propose un temps de recueillement avant de démarrer notre cérémonie.

Il y a 3 ans, en 2018, dans le cadre de son Tour de France, j’ai accueilli Marlène Schiappa Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes à la Mairie de la Teste, pour la première édition des Talents de l’Egalité du Bassin d’Arcachon. Cet événement, parmi les initiatives visant à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes, a été mis à l’honneur lors de la cérémonie de clôture par la Ministre à Paris. Depuis, une deuxième édition a été organisée à Gujan-Mestras. Malheureusement la troisième édition a été empêchée par la crise sanitaire. J’ai souhaité que cette interruption ne se prolonge pas en 2021, c’est pourquoi, c’est avec un immense plaisir que nous nous retrouvons aujourd’hui dans cette salle publique du Teich. 

Je veux tout d’abord remercier François Deluga, le maire de la commune d’avoir accepter de nous accueillir et remercier Karine Desmoulins, sa 1er adjointe de le représenter en cette fin d’après-midi.

Nous avons traverser et nous traversons toujours une période inédite provoquée par la pandémie. Certes il y a eu de formidables élans de solidarité, à la fois conduit par les communes, les associations et par nos concitoyens. Mais nous déplorons que les confinements successifs aient éprouvés durement de nombreuses femmes. Les soignantes, les hôtesses de caisse et toutes celles qui se sont retrouvées en première ligne pour assurer la continuité de la vie quotidienne des françaises et des français. Nous déplorons aussi que le confinement s’est traduit trop souvent par un isolement, un enfermement de femmes victimes de violences conjugales.

J’ai voulu la semaine dernière lors de la visite de la Ministre Elisabeth Moreno, qui a succédé à Marlène Schiappa, présenter les dispositifs que nous mettons en place sur notre territoire, aux côtés de Julien Rossignol le Directeur du Centre hospitalier d’Arcachon. Et en présence des médecins hospitaliers et libéraux, des associations Solidarité femmes Bassin et Femmes solidaires, des forces de sécurité de la Gendarmerie et de la Police. Nous partageons toutes et tous le constat qu’aucun territoire, aucun milieu social, aucune tranche d’âge n’échappe à ces comportements odieux de maltraitante psychologique et physique des femmes. J’ai rappelé à la Ministre que dès le début de mon mandat et dans le cadre de mon engagement à la Délégation aux droits de femmes j’ai souhaité organiser sur le Bassin d’Arcachon, des tables rondes afin de créer du lien entre tous les acteurs, d’amplifier et de valoriser les initiatives de chacun.

  • C’est ainsi que nous avons permis aux CCAS de mettre en commun leurs bonnes pratiques 
  • D’établir des relations privilégiées avec la Police et la Gendarmerie
  • De renforcer la coopération de la médecine de ville avec le service public de santé
  • De valoriser les actions quotidiennes des associations qui oeuvrent pour accompagner les femmes victimes de violence
  • De convaincre les bailleurs sociaux de nous rejoindre afin de faciliter l’accès aux logements

Très concrètement, nous avons obtenu pour notre territoire, le financement de 6 logements grâce au Grenelle des violences. De nos réflexions et de nos échanges est née la volonté d’améliorer l’accompagnement des victimes en créant une unité de victimologie au Centre Hospitalier d’Arcachon qui ouvrira en septembre. Il s’agit en un même lieu d’assurer la partie médicale, psychologique, judiciaire et provisoirement d’abri. Nous nous félicitons également de l’implication de la police et de la Gendarmerie dans le cadre de ses actions de formation de son personnel et pour la création de référents violences conjugales, indispensables à amélioration de l’accueil des victimes.

Enfin je souhaite rappeler l’importance des actions des associations en faveur de la sensibilisation dans le milieu scolaire des plus jeunes. La pédagogie est un moyen efficace d’éradiquer les violences conjugales et intra-familiales.

Vous l’aurez compris je suis particulièrement engagée pour la protection des femmes victimes de violence mais je veux aussi faire de mon engagement un combat pour lutter contre la précarité économique et pour l’égalité professionnelle. C’est pourquoi actuellement avec mes collègues de la Délégation aux Droits des Femmes à l’Assemblée nationale nous examinons une Proposition de loi visant à accélérer l’égalité économique et professionnelle. Ce texte est porteur d’avancées et d’espoir pour l’insertion, l’épanouissement et l’ascension économique et professionnelle des femmes. 

En effet je voudrais vous rappeler quelque chiffres

  • Aujourd’hui encore, à poste égal, les femmes gagnent 10% de moins que les hommes ;
  • Au sein du CAC 40, aucune société n’est présidée par une femmes ; 
  • En terme d’emploi, 80% des contrats à temps partiel sont occupés par des femmes 

J’ai pu à l’occasion de différents entretiens, de différentes interventions publiques expliquer les raisons de la création des Talents de l’Egalité. Je pense qu’il faut mettre à l’honneur celles et ceux qui dans leur vie professionnelle, dans leur engagement humanitaire, culturel, sportif et éducatif ou d’élus locaux  oeuvrent à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. Je suis convaincue que l’Etat ne peut pas tout faire, ne doit pas tout faire. Car la liberté d’action et l’implication de chacun est la clef de la réussite de ce défi sociétal. Elle est au coeur du vivre ensemble. Alors, offrons-nous une société du respect, une société de la considération partagée, une société de l’égalité y compris dans la diversité.

Pour cela, Il faut nous mobiliser sur tous les fronts et chaque jour pour lutter contre les stéréotypes; il faut nous mobiliser pour que le harcèlement du quotidien cesse; il faut nous mobiliser pour aboutir à une véritable égalité salariale; il faut nous mobiliser pour éradiquer les violences physiques et morales dont les femmes sont victimes.  L’Égalité entre les femmes et les hommes exige en effet une implication de toute la société. Et elle est magnifiquement représentée en cette fin d’après-midi dans cette salle.

Pour terminer mon propos, sans esprit partisan, je suis fière que le Président de la République, pour la première fois dans l’histoire de notre nation ait voulu faire de l’égalité entre les femmes et les hommes la grande cause de son quinquennat. Je vous remercie de votre attention

 

Je vais maintenant remettre la médaille de l’Assemblée nationale aux « Talents de l’Égalité du Bassin d’Arcachon » pour l’année 2021.

1/ J’appelle Sophie A.

Votre carrière professionnelle est remarquable. Après une brillante formation, vous deviendrez pilote des hautes autorités de la république (président et ministres) avant de devenir pilote d’essais. En 2018, vous devenez la première femme française officier de l’Armèe de l’Air, pilote d’essais expérimental sur hélicoptères. Vous totalisez plus de 2 700 heures de vol sur 22 types d’hélicoptères différent. Par votre engagement et votre professionnalisme, vous démontrez qu’une femme peut parfaitement évoluer dans un milieu traditionnellement masculin. En dehors de vos obligations professionnelles, vous êtes investie dans l’association Rev’Explore et le programme Ose l’ISAé dont vous êtes la marraine depuis plus de dix ans, un programme qui soutient et accompagne des jeunes issus de milieux défavorisés. Vous œuvrez pour l’égalité des chances et la diversité pour que les jeunes, quelque soit leur origine sociale puissent accéder aux études scientifiques. C’est pourquoi, je suis fière, lieutenant colonel, chère Sophie de vous remettre cette médaille de l’Assemblée nationale, qui honore votre engagement professionnel et associatif. 

2/ Nicole Andrieux

Madame, votre engagement pour la prévention et la lutte et contre le cancer du sein est remarquable. Vous présidez le club de canoë kayak « Les Elles du Bassin » qui propose aux femmes le programme sport santé pagaie. Vous êtes membre du bureau du Comité Régional de Nouvelle Aquitaine de la Fédération Française de Canoë Kayak.Au sein de la Ligue contre le Cancer et auprès de France Assos Santé, vous êtes bénévole et écoutante auprès des malades. Vos actions sont autant de soutien pour toutes les femmes atteintes du cancer du sein. Car rappelons le, ce sont chaque année en France plus de 58 000 femmes atteintes de cette maladie. En vous remettant, chère Nicole, aujourd’hui la médaille de l’Assemblée nationale, je veux saluer et encourager votre engagement pour cette cause. Je sais que vous la partagerez avec votre époux. Toujours présent à vos côtés

3/ David Marini

La mission d’un sapeur-pompiers est avant tout de porter secours. Dans un contexte ou les comportements dans notre société sont malheureusement de plus en plus violents vous décidez dès 2007, de créer une École de self-défense. Vous proposez des stages au bénéfice d’associations caritatives, pour des enfants en situation d’handicap, et pour les femmes victimes de violences… Je vous remets à ce titre, cher David et pour vous remercier de votre volonté de donner aux plus fragiles les moyens de se protéger la médaille de l’Assemblée nationale. 

4/ Carol Combecave

J’ai à coeur de souligner vos multiples engagements, professionnels et bénévoles, qui mettent en lumière votre implication sportive au service des jeunes  en situation de handicap. Je rappelle que vous êtes ancienne athlète de Haut niveau et juge International en Roller artistique.Vous présidez l’Association M EN ROUGE qui accueille et soutient les familles avec des enfants en situation de handicap. Dernièrement, vous avez été élue responsable de la commission Para Surf et Para Surf adapté, à la Fédération Française de Surf. Vous êtes une femme de terrain, à l’écoute, très humaine et particulièrement  investie dans le monde associatif, sportif et social. Pour tous ces engagements , Chère Carole, c’est avec un immense plaisir que je vous remets la médaille de l’Assemblée nationale. 

5/ Stéphanie Marin.

Diplômée d’enseignement, d’encadrement à la pratique de la plongée sous-marine et d’un brevet de la marine marchande, vous intégrez en 2018 la société Arcachon Bassin Compagnie. Celle-ci vous accordera son entière confiance en vous laissant patronner un navire de transport de passagers pour de faire découvrir le Bassin d’Arcachon au rythme des marées. Aujourd’hui, vous naviguez sur le navire le Cote d’Argent et durant la période estivale sur le Green Boat dont vous avez la responsabilité. Vous connaissez mon fort attachement à la féminisation du monde maritime. Les femmes doivent davantage oser la mer en suivant votre exemple. C’est avec un très grand plaisir, chère Stéphanie, que je vous remets cette médaille de l’Assemblée nationale. 

6/ Hélène Gracieux

Pharmacienne de profession, vous vous êtes engagée très tôt dans la vie associative, notamment  au sein d’associations en charge de la défense, de la protection et de la valorisation du patrimoine architectural et environnemental. Mais, c’est à la Croix-Rouge française, que j’ai eu le plus souvent l’occasion d’apprécier votre engagement. Au cours de 28 années de bénévolat, vous avez occupé différentes fonctions dont celle de Présidente de la délégation départementale de la Croix-Rouge. Vous avez inlassablement monté des projets telle que l’Epicerie sociale, inaugurée en 2012, à Arcachon, qui a été la première du Sud-Ouest pour la Croix-Rouge. Aujourd’hui, avec le Dr Françoise Desprez, c’est le projet d’une unité mobile de soins dentaires que vous concrétisez. Il s’agit d’aller au devant des personnes qui sont dans la rue, sans possibilité de soin dentaires. En vous remettant, chère Hélène, la médaille de l’Assemblée nationale, je veux saluer à travers votre attachement au soutien des plus démunis, souvent des femmes et leurs enfants. 

 7/ Laurent Carrère

Il y a 13 ans vous avez décidé de vous investir dans l’entrainement des équipes de rugby féminine. Vous a avez oeuvré pour que les femmes  puissent être reconnues au même titre que les joueurs masculins et pour qu’elles puissent bénéficier des mêmes structures. Votre club, le RFBA, avec le soutien de sponsors privés a pu financer les équipements. Vous avez réussi à créer et développer 3 catégories féminines, soit 90 joueuses : Séniors, Cadettes et Minimes, toutes engagées en compétitions avec des résultats de haut de tableau. Depuis aout 2020, le Rugby Féminin Bassin d’Arcachon a rejoint le club de Gujan-Mestras sous la dénomination d’UAGM Section Rugby féminin Bassin d’Arcachon. Cher Laurent, en vous remettant aujourd’hui la médaille de l’Assemblée nationale, je veux encourager toutes les jeunes filles qui souhaitent pratiquer sans préjugé le sport de leur choix

8/ Claire Vallée

On ne vous présente plus : le 18 Janvier dernier, vous avez obtenu une étoile au Guide Michelin ainsi qu’une étoile verte pour son engagement local et écologique. Vous êtes devenu ainsi à 41 ans la première cheffe de l’histoire de la Gastronomie Française et Mondiale à obtenir cette distinction en proposant une cuisine à 100% végétale. Votre parcours a démarré en archéologie, vous prépariez  un doctorat, lorsque vous avez décidé de vous former en autodidacte à la cuisine en Suisse. Quelques voyages plus tard, votre goût pour les épices, les nouvelles cultures et les saveurs végétales, vous ramènent en France. Après 10 ans d’absence vous intégrez en tant que Cheffe, un restaurant gastronomique à Arès. Deux ans plus tard, poussée par votre passion, vos convictions et une nouvelle approche de la gastronomie vous ouvrez votre restaurant ONA à Arès. Chère Claire Vallée, pour votre parcours professionnel, pour votre motivation et pour votre réussite, c’est avec un immense plaisir que je vous remets la médaille de l’Assemblée nationale.

6/ Karine Desmoulins

Vous dites souvent que « Le Teich est une ville choisie par la nature». Elue depuis 2008, vous êtes aujourd’hui 1°adjoint chargée de l’environnement, de la culture et de la vie associative et Vice-Présidente du Parc Régional des Landes de Gascogne chargée de la forêt et de la transition énergétique. Les lois sur la parité dans les exécutifs permettent de tendre vers l’égalité entre les femmes et les hommes mais nous déplorons toujours que les postes à responsabilité soient encore détenus trop majoritairement par les hommes. Il est indispensable que les femmes en politique prennent toute leur part de responsabilité. Les femmes sont une chance pour la politique. Chère Karine Desmoulins vous en êtes un bel exemple et je suis convaincue que votre parcours ne fait que commencer. C’est avec un très grand plaisir que je vous remets la médaille de l’Assemblée nationale.

 

Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher