Répondre rapidement et durablement à la situation des pêcheurs de sole

 Dans Actualités
Je suis intervenue le 14 décembre dernier auprès d’Annick Girardin, Ministre de la Mer, concernant l’accord conclu au conseil des ministres de l’Union Européenne qui fixe les Totaux Admissibles de Captures (TAC) et les quotas pour 2022.
Concernant la sole, selon la préconisation de l’avis scientifique constatant la dégradation de la ressource, une réduction de 37 % a été actée après des échanges au sein du Conseil et de la Commission européenne.
Dans mon courrier je lui faisais part de la légitime inquiétude des pêcheurs du Golfe de Gascogne, notamment ceux du Bassin d’Arcachon, en attente du montant et des modalités de la compensation financière.
La ministre, par courrier en date du 18 décembre, m’a affirmé la volonté du gouvernement d’accompagner rapidement et durablement les marins armateurs impactés par la réduction des quotas.
En effet, la France a imposé l’application de mesures pour compenser la mise en place des arrêts temporaires d’activité. Elle a obtenu le financement de ces compensations par le Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP) et par le Fonds Européen pour les Affaires Maritimes, la Pêche et l’Aquaculture (FEAMPA).
Afin d’anticiper le dépôt des dossiers de demande de compensation, j’ai invité les représentants des marins armateurs du Bassin d’Arcachon à me rencontrer pour me remettre un état de la situation de chacun, début janvier.
Par ailleurs, j’ai proposé aux organisations professionnelles (FROM Sud-Ouest à la Rochelle et Pêcheurs d’Aquitaine à Saint-Jean-de-Luz) d’organiser une rencontre avec le ministère de la mer pour envisager un avenir durable de la pêche de la sole sur le Golfe de Gascogne.
Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher