Protégeons la forêt usagère

 Dans En Circonscription
Je me réjouis, qu’à ma demande, Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, ait décidé de surseoir à toute décision sur le Plan simple de gestion déposé par un propriétaire d’une parcelle intégrée à la forêt usagére de la commune de la Teste.
Sa décision a pris légitimement en compte, pour cette forêt, le régime unique en France des Baillettes et Transactions.
La forêt usagére n’est pas une forêt d’exploitation. Ses 3 800 hectares, au pied de la Dune du Pilat, constituent un patrimoine exceptionnel pour la conservation de la biodiversité. Sa protection est une évidence.
Le souhait de la Ministre de créer une mission d’inspection doit permettre de formuler des propositions dans le respect des droits et usages de chacun sur ce site.
Cette initiative répond à la volonté d’écoute et de concertation attendue par les élus locaux, les associations et la population.
Je remercie celles et ceux qui se sont mobilisés pour la défense de la forêt usagére et je reste attentive à l’évolution de ce dossier.
Lire le courrier
La forêt usagère est régie par des règles ancestrales, « Les Baillettes et Transactions », qui lui confère un statut particulier l’excluant du régime forestier. La foret usagère n’est pas une forêt d’exploitation. Elle participe à la protection de la biodiversité de notre territoire.
C’est pourquoi j’étais intervenue, une nouvelle fois, auprès de Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, pour lui demander de ne pas signer le Plan de gestion simple déposé par le propriétaire d’une parcelle.
Je l’ai également sollicitée afin de réunir, à son ministère, les maires d’Arcachon, de la Teste-de-Buch, de Gujan-Mestras et de Lège-Cap-Ferret.
Ma démarche s’inscrit dans une volonté et une mobilisation collective de sauvegarde de la forêt usagère.
Voici le courrier :
Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher