accès inégal aux soins d’hygiène des personnes en situation de handicap

 Dans A l'Assemblée Nationale, Actualités

Mme Sophie Panonacle  a attiré l’attention de la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, sur l’accès inégal aux soins d’hygiène des personnes en situation de handicap.

L’accès aux soins est un droit fondamental de toute personne, reconnu depuis 1946 par le Préambule de la Constitution française et régulièrement réaffirmé par de nombreux textes législatifs. Néanmoins, les personnes en situation de handicap doivent faire face à de nombreux obstacles pour accéder à certains soins de base, notamment en matière d’hygiène.

Ainsi, on constate des différences importantes de prise en charge entre les Départements en ce qui concerne les réponses de proximité. Ces différences sont dues, notamment, à des problèmes de mobilités des familles des personnes en situation de handicap. Cet état de fait peut entrainer, dans les cas les plus graves, une éventuelle perte d’autonomie. Dans des cas les plus extremes une hospitalisation peut intervenir.

Par ailleurs, lorsqu’une personne en situation de handicap doit effectuer un déplacement intrafamilial vers une autre région ou un autre département, l’absence de coordination réelle entre les différents secteurs départementaux entraine trop souvent une rupture d’accompagnement. Des difficultés de maintien des services d’hygiène apparaissent, tantôt considérés comme soin à part entière, tantôt laissés à la responsabilité des familles, selon les secteurs géographiques.

Sophie Panonacle a donc demandé à la secrétaire d’État, auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, de bien vouloir lui indiquer quelles mesures elle entend prendre afin de répondre à la situation d’accès généralisé sur l’ensemble du territoire français aux soins d’hygiène des personnes en situation de handicap.

Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher