30 NOUVELLES MESURES POUR PREVENIR ET PROTEGER LES FEMMES

 Dans A l'Assemblée Nationale, Actualités

Secrétaire de la Délégation aux droits des femmes à l’Assemblée Nationale, je tiens à saluer l’action du Gouvernement qui s’est saisi de la lutte contre les violences faites aux femmes grâce au Grenelle contre les violences conjugales, porté par Marlène Schiappa, Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et renforcé par l’adoption de textes de loi visant à faciliter la prise en charge des femmes victimes de violences conjugales.

 

Ainsi, j’ai pu participer aux nombreux groupes de travail, évènements locaux et auditions qui se sont déroulés depuis septembre dernier. 10 mesures d’urgence avaient déjà été mises en œuvre, en terme de promotion du numéro d’appel 3919, de nouvelles procédures d’accueil des victimes, de recours judiciaires plus rapides…

 

Aujourd’hui, Journée Internationale de Lutte contre les Violences faites aux femmes, Edouard Philippe vient d’annoncer 30 nouvelles mesures pour prévenir et protéger les femmes et leurs enfants, partout et à tout moment. Un accent tout particulier à été mis sur l’éducation à la non-violence et à l’égalité entre les filles et les garçons. Ces mesures vont dans le sens de la libération de la parole des victimes et de la révélation des violences. Elles viennent renforcer la politique gouvernementale en cours.

 

Aucun territoire n’est épargné par ce fléau. C’est pourquoi je mesure l’importance de l’échelon local pour poursuivre et amplifier nos efforts. Les nouvelles dispositions répondent aux souhaits des associations locales, des CCAS et des professionnels de santé qui se réunissent régulièrement autour de moi à la Sous-Préfecture. Ainsi, il sera dorénavant plus facile par exemple d’aller porter plainte y compris dans les hôpitaux (tel celui de La Teste), ou de bénéficier d’une prise en charge médico-sociale renforcée.

 

Nous sommes toutes et tous concernés parce que les violences faites aux femmes heurtent nos valeurs humaines fondamentales et parce qu’elles concernent aussi les femmes handicapées, les enfants et tous les liens familiaux. Il est grand temps de traiter, à la base, la globalité des violences et de prévenir le risque de récidive chez les auteurs.

 

Il reste, évidemment, beaucoup de chemin à parcourir pour garantir une prévention de qualité, une prise en charge immédiate, un suivi garant de sécurité et de reconstruction. C’est pourquoi des moyens exceptionnels vont être consacré à ces mesures. Ainsi plus d’un milliard d’euros sera consacré à l’égalité entre les femmes et les hommes en 2020.

 

Localement nos ressources sont nombreuses : associations, CCAS, professionnels de santé et de sécurité, équipes éducatives dans les établissements scolaires, collectivités…

A chaque maire, chaque conseil municipal de se saisir des mesures annoncées aujourd’hui pour  donner à vivre aux jeunes générations à venir une pleine égalité et une véritable non-violence entre les sexes.

 

Soyons donc toutes et tous mobilisés.

Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher