Grand débat avec le Président de la République à Bordeaux

 Dans En Circonscription

Le premier constat que je fais suite à la rencontre organisée ce matin à Bordeaux par le Président de la République avec les maires girondins est le besoin réciproque d’écoute et d’échanges indispensables au bon fonctionnement de notre pays. Les maires, au plus près des Français, sont « les engagés » de la République pour cogérer avec l’Etat l’avenir de nos territoires.

Permettons aux collectivités locales de se construire de façon intelligente en soutenant les bonnes pratiques, les expérimentations et l’innovation.

Le deuxième constat est qu’à la suite de cette crise sociale et sociétale nous ne reprendrons pas le cours normal de nos vies. Il y a eu un avant Gilets Jaunes. Il y aura un après Gilets Jaunes. Nous devons rendre à ce mouvement ce qui lui appartient. Il est à l’origine de ces rencontres citoyennes. C’est une chance pour la démocratie et pour la liberté d’expression.

Notre société vit une crise d’efficacité et de sens. Aussi, le Grand Débat national doit permettre d’ouvrir de nouvelles perspectives.

Viendra le moment des mesures immédiates et d’autres chantiers qui prendront plus de temps.

Je suis convaincue que nous devons transformer notre pays dans tous les domaines pour améliorer la vie quotidienne des français et l’organisation de la Nation.

Articles Récents

Commencez votre saisie et appuyez sur Entrée pour rechercher